Les 7 de Briançon lourdement condamné·e·s par le tribunal de Gap

Les 7 de Briançon lourdement condamné·e·s par le tribunal de Gap

[Communiqué Comité de soutien aux 3+4, Gisti, Anafé et La Cimade]

Le 13 décembre 2018, le tribunal correctionnel de Gap a déclaré les 7 de Briançon coupables d’aide à l’entrée sur le territoire d’une personne en situation irrégulière. Si la circonstance aggravante de bande organisée a été abandonnée, la lourdeur des peines prononcées (conformes aux réquisitions du parquet) marque un tournant dangereux dans la répression des personnes solidaires.

Benoit, Théo, Bastien, Lisa et Eleonora ont été condamnés à 6 mois d’emprisonnement avec sursis simple. Juan a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 8 avec sursis simple et 4 fermes et Mathieu à 12 mois d’emprisonnement dont 4 fermes et 8 avec sursis avec mise à l’épreuve.

Nos organisations sont scandalisées et indignées par ce jugement qui criminalise encore une fois et de manière inédite des militant·e·s agissant en faveur des droits des personnes migrantes.

Le droit fondamental constitutionnel de manifester a donc été nié au profit d’une pénalisation toujours plus forte des personnes solidaires. Aussi, ce jugement va-t-il à l’encontre de l’obligation légale qu’a chacun·e de porter secours à une personne en danger. C’est un signal alarmant pour les défenseurs des droits humains en France qui font l’objet de pressions de plus en plus fortes de la part des forces de l’ordre et des autorités judiciaires.

Nos organisations se dressent aux côtés de Bastien, Benoît, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo et continueront de les soutenir et de dénoncer la situation de péril imminent des personnes migrantes dans les Alpes.

Lors de l’audience du 8 novembre 2018, les avocat·e·s et les prévenu·e·s ont pu dénoncer les violations quotidiennes des droits des personnes migrantes commises par les forces de l’ordre à la frontière franco-italienne, les agissements illégaux restés impunis à ce jour du groupuscule Génération Identitaire et les tentatives d’entraves au droit fondamental de manifester à la fois des prévenu·e·s mais aussi des personnes exilées.

Le Ministère public avait demandé au tribunal de condamner respectivement à 6 mois d’emprisonnement avec sursis simple pour Bastien, Benoît, Eleonora, Lisa et Théo ; 12 mois dont 4 mois d’emprisonnement ferme et 8 avec sursis simple pour Juan ; et 12 mois dont 4 mois d’emprisonnement ferme et 8 avec sursis avec mise à l’épreuve pour Mathieu.

Au-delà de la condamnation des 7 solidaires, le tribunal est resté sourd aux témoignages et preuves apportées par la défense, faisant le jeu ainsi des pratiques illégales de l’administration, les violations des droits et la traque des personnes migrantes. Alors que des personnes exilées, auxquelles nous essayons de venir en aide, meurent sur les routes dangereuses de la frontière franco-italienne, le tribunal correctionnel de Gap a fait le choix de condamner la solidarité.

Ce jugement est rendu alors que la Cour de cassation a annulé hier des décisions condamnant des militants pour « délit de solidarité ». L’occasion de rappeler que d’autres militants solidaires des personnes migrantes de Briançon sont convoqués devant la justice en janvier et en mars 2019.

Par ailleurs, les associations alertent sur la militarisation de la frontière qui contraint les personnes migrantes à se mettre en danger en montagne dans le froid et la neige. La présence policière permanente entrave le déroulement des maraudes visant à secourir les exilé·e·s.

Soutenues par près de 50 000 personnes qui ont signé la pétition, nos organisations demandent l’abandon de toutes les poursuites pour délit de solidarité contre les personnes, dans les Alpes et ailleurs, qui agissent dans un esprit de fraternité.

Rappel des faits  :
Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo étaient poursuivi·e·s pour avoir participé, en avril dernier, à une marche solidaire pour dénoncer les violences commises par le groupuscule identitaire à l’encontre des personnes exilées dans la région de Briançon et pour protester contre la militarisation de la frontière franco-italienne. L’État leur reproche d’avoir à cette occasion « facilité l’entrée de personnes illégales sur le territoire français », et de l’avoir fait « en bande organisée ».

Comité de soutien aux 3+4  : Article 1er, Le Cesai, CGT 05, Chemins Pluriels, Chez Marcel, CHUM, Collectif Maraudes, Comité de soutien aux 3+4 Genève, Comité de soutien aux 3+4 Marseille, Les Croquignards, Ensemble 05, La Fanfare Invisible, Icare 05, NO THT 05, PCF 05, Réseau hospitalité 05, Sud 05, Les Tabliers Volants, Tous Migrants.

Laure Palun
Co-directrice
06 60 79 46 63
Anafé
21 ter rue Voltaire
75011 Paris
Tel/Fax: 01 43 67 27 52
www.anafe.org
Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com
N'oubliez pas que notre page de groupe sur Facebook vous permet de partager de façon informelle toutes les informations que vous jugez pertinentes et utiles
Publicités

18 décembre 2018 – JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANT-E-S

18 DÉCEMBRE – JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANT-E-S

De Nantes à Strasbourg, de Paris à Marseille et dans une quarantaine de villes des événements sont organisés pour la liberté de circulation et l’égalité des droits pour les migrantEs.

A Avignon le Collectif ExiléEs Vaucluse* appelle à des rassemblements convergeant Place Pie à 19 h 30.

Nous marcherons toutes et tous ensemble, contre la montée des nationalismes, des racismes et des fascismes qui s’étendent sur l’Europe et le monde.

Nous marcherons aux flambeaux en mémoire des dizaines de milliers de femmes, hommes et enfants mortEs sur les routes de la migration victimes des frontières et des politiques anti-migratoires des gouvernements des pays les plus riches de la planète et de leurs complices.

Nous marcherons pour en finir avec ces mortEs, pour la liberté de circulation et la fermeture des centres de rétention.

Nous marcherons contre l’idée que l’immigration crée du dumping social, pour la régularisation des sans-papiers et pour l’égalité des droits.

Nous marcherons pour la ratification par la France de la « convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille »adoptée par l’ONU le 18 décembre 1990 et qui vise à garantir l’égalité de traitement entre travailleurs français et immigrés.

« convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille » adoptée par l’ONU le 18 décembre 1990 et qui vise à garantir l’égalité de traitement entre travailleurs français et immigrés.

C’est la précarisation générale, la remise en cause des acquis sociaux par les politiques d’austérité menées par nos gouvernants qui nourrissent les sentiments de mal-être et de repli sur soi dans la population. C’est en luttant ensemble que nous pourrons nous battre efficacement pour une société meilleure et égalitaire.

Une motion sera déposée auprès du Préfet, du Député Circonscription Avignon, de la Maire et du Président du Conseil Départemental par une délégation du collectif ExiléEs Vaucluse.

Collectif ExiléEs Vaucluse*

100 POUR 1 – CE CHEMINOTS PACA – COLLECTIF VIE DECENTE – COLLECTIF REFUGIES VAUCLUSE – DJIGUYA- FI – LA CIMADE – MOUVEMENT DE LA PAIX – MRAP – NPA – PCF – RESF – ROSMERTA -SECOURS CATHOLIQUE – SOLIDAIRES 84 – THEATRE DU CHENE NOIR

Les nouveaux signataires paraîtront ultérieurement.

                                                                                                                         Voir les Rdv Avignon au-dos

                 MARDI 18 DECEMBRE AVIGNON                    NOS RENDEZ – VOUS      

NOUS INVITONS LES MIGRANT-E-S, LES CITOYEN-NE-S, LES ASSOCIATIONS SOLIDAIRES A REJOINDRE LES RDV

Prévoir sonnettes, sifflets, lumières, lampes de poche, lanternes…

Pancartes slogans fluo, baskets fluo, etc

I – RDV 18H – PARCOURS  VELO, 2 Possibilités.      

  1. La Barthelasse  (Piscine) > Place Crillon> Rue Joseph Vernet > Rue de la République.

ou

  • Halle de Monclar > Avenue Eisenhower (CAO) > Bd  Jules Ferry > Avenue Monclar > Cité Administrative

II – RDV 18h45 – PARCOURS VELO et PEDESTRE

Cité Administrative > Rue de la République > Place de l’Horloge > Place Pie.

III – RASSEMBLEMENT – PLACE PIE  – 19H30

Partage du repas : soupe chaude, cakes, desserts et boissons chaudes sortis du sac à partager.

Musique

« Buis Accueil Réfugiés » buisaccueilrefugies@gmail.com nous communique les éléments pratiques pour un co-voiturage éventuel:

Mardi 18 décembre : journée internationale des migrants.
 
Pour les personnes autour de Buis qui souhaitent se rendre à la manifestation d’Avignon à 18h45, nous pourrions nous retrouver sur le grand parking de Buis (place des Quinconces) à 17h pour voyager ensemble (tel Dominique 06 74 17 42 21) 

Les autres comités pourraient-ils lancer le même genre de rendez-vous ?

Par ailleurs, quelques infos: la Plateforme a été présente dans différentes manifestations:
A la séance de cinéma le 10 novembre pour les projections d’ASMA et de LIBRE. Lors de trois concerts de soutien.
Au Caravanserail, le 24 novembre.
A l’anniversaire des 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits Humains, le 10 décembre à Nyons.
Nous essayons de faire entendre notre voix, d’expliquer nos combats. Le faire avec d’autres est toujours stimulant. Manifester dans les rues d’Avignon devrait l’être aussi.

A mardi!
Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com
N'oubliez pas que notre page de groupe sur Facebook vous permet de partager de façon informelle toutes les informations que vous jugez pertinentes et utiles

Fête de la Fraternité 2019

La 4 e Fête de la Fraternité  aura lieu

Dimanche 27 janvier 2019 à partir de 14 H 30


Salle de la Palun – 26170 Buis-les-Baronnies

Ça y est, c’est parti pour les préparatifs!

Compte-rendu de la réunion qui a eu lieu samedi 24 novembre 2018 dans le cadre des journées Caravansérail à Buis-les-Baronnies

Nous étions une bonne vingtaine à réfléchir ensemble à la prochaine fête de la fraternité prévue pour sa quatrième saison à Buis, Salle La Palun le dimanche 27 janvier 2019.

Grâce à la présence d’Abbas, Amadou et Isif, nous avons pu échanger sur un projet qu’ils pourraient mener avec d’autres jeunes venus d’ailleurs : un reportage photo sur ce qui les étonne, les surprend, les charme, les choque depuis leur arrivée sur le sol français et dans les Baronnies… une sorte de tourisme à l’envers. 

D’autre part, ils prépareront une programmation musicale à leurs goûts avec des morceaux propices à la danse pour un moment choisi de la journée (éventuelle collaboration avec la compagnie Parquet Nomade ?). Cette compagnie en résidence dans les Baronnies pourra proposer elle-même une intervention sous une forme encore à définir.

Par ailleurs, nous allons contacter le réseau Communes solidaires du Gard, qui rejoint dans l’esprit celui de la plateforme CARDAV, pour inviter un ou deux représentant(e)s à témoigner.

Serge Pauthe et Laure Jospin vont monter une courte pièce d’un auteur roumain qui met en situation une femme et un enfant face à un garde-frontière (écriture théâtrale très belle et très poétique).

Des membres d’Intervalle participeront à cette scène, ainsi que le trio vocal féminin TZARIK. L’ensemble vocal Monalisa chantera quelques chants en rapport avec le thème de la journée.

Nous avons envie d’inviter les écoliers et  collégiens des environs à participer. Donc contacter les chefs d’établissement pour approfondir quelle pourrait être leur participation (danse, chants, jeux…)

En parlant de jeu, le collectif a eu l’idée d’en créer un autour des migrants et des idées reçues à base de questions simples auquel tout le monde pourra physiquement participer.

Les portes ouvriront vers 14h30 (entrée libre) et la journée se clôturera vers 20h. Toutes idées ou initiatives sont les bienvenues pour compléter ce pré-programme.

Chacun(e) apportera quelque chose à manger et à partager (penser sous forme de parts faciles à vendre).L’argent récolté ira à la caisse de secours de la plateforme.

Le jour-même, les membres des collectifs sont invités à arriver un peu plus tôt pour s’inscrire aux permanences (accueil, buvette)

Salle-des-Fêtes La Palun
Salle-des-Fêtes La Palun
Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com

N'oubliez pas que notre page de groupe sur Facebook vous permet de partager de façon informelle toutes les informations que vous jugez pertinentes et utiles

Rappel: Groupe de parole avec Anne Morin samedi 24 novembre 2018 à Nyons (26)

Bonjour,

Petit rappel : groupe de parole avec Anne Morin , psychologue, suite du 22 septembre:

Salle de la Colombe au Temple de Nyons , prochaine rencontre le 24 novembre de 9h30-12 h.

Quelques personnes supplémentaires peuvent encore s’inscrire auprès de Anne (morin.a26@free.fr)

Pour mémoire, CR du Groupe de parole 22-9-18

Triple objectif de cette rencontre :

1/ prévenir l’épuisement des accompagnants,

2/ temps de parole et de réflexion autour de ce que l’on vit dans notre travail auprès des migrants,

3/ partager des éléments théoriques et pratiques sous forme de co-construction.

Amitiés à toutes et tous,

Colette Sénéclauze

Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com

N'oubliez pas que notre page de groupe sur Facebook vous permet de partager de façon informelle toutes les informations que vous jugez pertinentes et utiles

Nouvelles du procès des 7 de Briançon (05) – 8 nov. 2018 à Gap

« L’audience du procès des 7 de Briançon poursuivis pour « aide à l’entrée sur le territoire français d’étrangers en situation irrégulière en bande organisée », qui s’est tenue hier le 8 novembre, a été marquée par la force et l’endurance de la défense et la mobilisation pacifique continue à l’extérieur du tribunal de Gap. Le verdict a été mis en délibéré au 13 décembre 2018. »

Le Comité de soutien aux 7 de Briançon nous donne sur leur site le Communiqué de Presse complet ainsi que les actions possibles pour soutenir les accusés, notamment le lien vers la Pétition de la Cimade demandant liberté et relaxe pour les 7 de Briançon que vous pouvez signer jusqu’au 13 décembre 2018.

Autre site ami donnant des nouvelles des 7 de Briançon: Tous Migrants

Excellent reportage audio en direct de GAP réalisé par RADIO PARLEUR

Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com

N'oubliez pas que notre page de groupe sur Facebook vous permet de partager de façon informelle toutes les informations que vous jugez pertinentes et utiles



Buis-les-Baronnies, 10 novembre 2018: Soirée Cinéma autour des migrants

BUIS LES BARONNIES : SOIRÉE CINÉMA AUTOUR DES MIGRANTS

Samedi 10 novembre, une centaine de personnes se sont réunies au cinéma de Buis-les-Baronnies, le Reg’Art, pour une soirée autour des migrants.
Le Comité d’Accueil des Réfugiés de Buis était présent. Il a présenté le Comité  puis a participé aux débats.

En premièrepartie :  le film « Asma » qui signifie « écoute » en arabe, retrace l’exil de sept jeunes réfugiés depuis le Soudan jusqu’à Châtellerault, en France. Les réalisatrices, Olivia Casari et Kalian Lo, ont souhaité faire entendre la parole de ces hommes qui ont fui l’enfer de la guerre et qui demandent aujourd’hui le droit d’asile. Avec pudeur et poésie, Adam et ses amis dévoilent leurs souffrances mais aussi leur joie, entre espoirs et  désillusions. À travers la beauté des images, Asma questionne et révèle la dignité et l’humanité de ces migrants ».

Ledébat qui a suivi la projection, animé par les réalisatrices et Adam, un des protagoniste du film, a été d’une gravité et d’une émotion intense. Les nombreuses questions que suscite l’exil ont continué à se poser pendant le repas que nous avons partagé.

En seconde partie, le film « Libre » de Michel Tosca : Cédric Herrou, agriculteur, cultive ses oliviers à La Roya, vallée du sud de la France, frontalière avec l’Italie. Le jour où il croise le chemin des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir, de leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d’asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi. Ce film est l’histoire du combat de Cédric et de tant d’autres, d’une résistance citoyenne.

Le débat a abordé les différents aspects de l’aide citoyenne, du Principe de Fraternité et quelques aspects législatifs. Il a reflété un certain sentiment d’impuissance mais aussi une belle solidarité.

Voici les coordonnés les réalisatrices du film Asma et leur site :

projet.espoir.soudan@gmail.com

documentaireasma.com

Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com

Consultez également notre page de groupe sur Facebook

Caravansérail, Buis-les-Baronnies (26) – Samedi 24 novembre 2018

Bonjour à tous les comités de la Plateforme!

Samedi 24 novembre 2018, Caravansérail organise à Buis-les-Baronnies une journée dédiée aux solidarités.

La plateforme animera à partir de 16 h 30 un atelier ouvert à toutes et tous pour réfléchir ensemble à l’esprit et au contenu à donner à la prochaine Fête de la Fraternité, qui aura lieu comme chaque année (quatrième édition) le dimanche 27 janvier à Buis les Baronnies.

Nous vous invitons donc à nous rejoindre un peu avant, à 16 h 00, pour recevoir avec nous  les participants à l’atelier. Ce sera l’occasion de nous retrouver pour échanger également sur nos activités et de nous présenter au public participant. Nous vous espérons nombreu(ses)x

Pour la Plateforme,
Valérie Rosier et Colette Sénéclauze

Communiqué par
Plateforme des Comités d’Accueil des Réfugiés en Drôme-Ardèche et Vaucluse
Valérie Rosier, Coordonnatrice,  Tél 06 12 33 10 71
arquaique@orange.fr
Colette Sénéclauze, Secrétaire, Tél 04 75 26 41 44
c.a.sene@club-internet.fr
Annie Molinet, Blog, Tél 04 75 28 51 77
coparhb@gmail.com

Consultez également notre page de groupe sur Facebook

Nous sommes tous frères et soeurs dans la grande communauté humaine!