Réunion du Collectif fraternel de soutien au CAO d’Allex (26)

Le Collectif fraternel de soutien au CAO d’Allex nous communique:

Compte rendu de la réunion du Collectif fraternel De Soutien au CAO d’Allex du 7/10/16 
(à 19 h à la Maison du Sanctuaire St Joseph à Allex.)

Entre 50 et 60 personnes présentes : des membres d’associations : ASTI-Crest, Cimade -Valence, Ligue des Droits de l’Homme, Mêmes Droits pour toutes et tous, Nuit Debout Valence et Crest, Secours Catholique Drôme-Ardèche, Val de Drôme Accueil Réfugiés, ainsi
que des membres du Collectif Allex Fraternel et des citoyens et citoyennes d’Allex et des environs.

Rappel de l’ordre du jour proposé pour la réunion de ce vendredi 7 octobre :
▪ Point sur la manif FN du 8 octobre, à Allex
▪ Retour des différentes commissions
1. Aide concrète : cours de français, ateliers, matériel. Cette       commission est en attente d’un rendez vous avec le Diaconat.
2. Sensibilisation de la population.
3. Lien avec le diaconat
4. Organisation de la journée de Bienvenue à Allex
5. Commission logistique
6. Commission vigilance citoyenne
▪ Rédaction d’une charte de ce collectif fraternel réuni ce soir
Le nombre des interventions et questions diverses débattues n’a pas permis de respecter la totalité de cet ordre du jour (charte non abordée).

 PRESENTATION DU COLLECTIF ALLEX FRATERNEL

Ce collectif est né spontanément en réaction à la manifestation FN du 10/09/16 à Allex, à l’initiative de 2 Allexois qui ont très vite été rejoints par une quarantaine d’autres. Collectif informel, déterminé à rappeler la tradition d’accueil de la France et de la Drôme, constitué par cooptation pour éviter d’être infiltré par des indésirables, et qui s’est réuni plusieurs fois.

Parce qu’il est indispensable de rendre visible la volonté d’accueil d’une bonne partie de la population d’Allex, et ne pas laisser les partisans du rejet (quelques-uns sont d’Allex, mais beaucoup de manifestants FN viennent d’ailleurs) être les seuls vus et entendus, ont été réalisés des autocollants « Allex village fraternel » (inspirés de « Allex village fleuri », bombages au sol de « Welcome », « village fraternel », en nombre limité, pour éviter que ces affichages ne provoquent des réactions haineuses du FN, mais -photographiés et publiés dans la presse (Le Monde du 1er octobre, et le Dauphiné Libéré du 27 septembre et sur Facebook). Une banderole « Allex village fraternel » a été accrochée sur le clocher de l’église, avec la permission de la communauté de St Joseph. Le maire en a été averti afin d’éviter une réaction négative de sa part.

Après 2 demandes de rencontre du collectif avec le maire, restées sans réponse, une lettre lui a été adressée le 1° octobre pour le mettre devant sa responsabilité (par rapport notamment au referendum). Elle a également été envoyée à la préfecture et aux conseillers municipaux de la commune. L’abandon du référendum suite à son invalidation par le tribunal administratif de Grenoble rend la parution de cette lettre dans la presse inutile. A noter que dans un arrêté municipal, la maire reprend le mot « clandestins » utilisé par le FN. Le collectif poursuit sa lutte pour rendre visible l’accueil souhaité par les Allexois et participer aux actions de soutien et d’accueil.

LA MANIF FN DU 8/10/16 ET L’ANNULATION DE LA CONTRE MANIF.

En réponse à l’appel (sur le Net) du FN à une manifestation le 8/10, à Allex, Nuit Debout de Crest et Valence ont proposé une contre manifestation qui ait lieu ailleurs, à une autre heure. L’info en a été relayée par le C S F.  En réponse, le nombre de mails demandant de ne pas bouger a emporté la décision d’annuler.

Analyse politique de la situation : le FN instrumentalise l’accueil des réfugiés et profite de ce que le président de notre région, tient des propos hostiles aux CAO ; le gouvernement n’intervient pas ouvertement. Il appartient donc aux citoyens de prendre en charge la situation et de remettre les valeurs républicaines au 1 er plan.

Quelques personnes expriment leur regret de ne pas faire une contre- manifestation, et de laisser ainsi le FN exprimer ce qui est contraire à l’opinion de la plus part des Allexois, et font diverses propositions de présence « discrète » à Allex. D’autres au contraire soulignent la nécessité de ne pas aller sur le terrain du FN, de les laisser hurler dans le vide. Et de faire autre chose, un autre jour, bien préparé et nettement visible pour mettre en évidence qu’on s’inscrit dans une tradition d’accueil et qu’on est bien plus nombreux qu’eux. Tous d’accord pour ne pas se laisser dicter le calendrier de nos actions par le FN. (Ce qui ne remet nullement en cause la valeur du contre-rassemblement du 10 septembre).

Lydia, Hollandaise, rappelle l’expérience vécue aux Pays Bas ces dernières années. Mêmes manifestations haineuses et violentes là où se sont implantés des centres d’accueil mais l’absence de réactions a fini par calmer le jeu. Proposition est faite de ne plus perdre de temps en paroles, et de passer à l’action.

LES COMMISSIONS

Il a été proposé que chaque commission se dote d’un correspondant pour faciliter la communication entre nous, mais cette demande n’a pas été discutée.
Sensibilisation : contacts avec le Diaconat non encore établis malgré les demandes réitérées.
Le diaconat (6 personnes + 150 salariés + 135 bénévoles) est l’opérateur, compétent et expérimenté, désigné par l’état, financé par lui, responsable de ces centres d’accueil. Et qui sont, de ce fait sous contrôle.
Les CAO sont des centres fermés, et celui d’Allex d’autant plus pour des raisons de sécurité au vu des actes d’hostilité répétés des adeptes du FN (des gendarmes se relaient jour et nuit
devant le CAO.) On ne sait rien de ce qui se passe dedans. Il semblerait que la Préfecture, au vu des réactions d’Allex, cherche d’autres lieux d’accueil.
Il est important de se manifester auprès du Diaconat et de montrer que la population Drômoise soutient leur démarche d’accueil des demandeurs d’asile : le dialogue et la coopération sont possibles et Danièle Kahn se propose pour faire le lien.
Aide
Plusieurs personnes présentes manifestent leur impatience d’entrer en contact avec les personnes accueillies à Allex et d’agir.
D’abord, il faut patienter. Il y a actuellement 11 migrants au CAO .
Il semble avéré que rien ne se fera tant que la totalité (50 au plus, moins peut-être) des demandeurs d’asile ne sera pas arrivée. C’est une question de semaines.
Demande est faite de proposer des actions à moyen terme. Proposition de poursuivre les envois de cartes postales de bienvenue, « Welcome », par exemple.
Ce qu’on sait des besoins actuels – et urgents – à Calais, d’où vont venir les prochains migrants attendus, c’est qu’il manque des vêtements d’hommes et des sacs à dos, sacs de voyage (les gens n’ont rien pour transporter leurs affaires), ainsi que des sacs de couchage.
L’information de qui peut centraliser ces dons et par qui les faire parvenir à Calais sera donnée sous peu.
Organisation de la journée festive d’accueil
Il a été d’abord question d’une « fête » de bienvenue. Dont il était difficile de déterminer si elle devait/pouvait se faire très vite, et si les réfugiés pourraient, souhaiteraient y être présents. Leur état de fragilité et d’épuisement a été rappelé. La nécessité de leur sécurité
aussi.
Il a aussi été rappelé que ce CAO est par définition un centre de séjour bref (3 mois)… un centre de « tri », et que ceux qui pourraient être présents à cette fête ne resteront pas, et leurs successeurs n’y assisteront pas…
Plutôt qu’une fête, ce qui a émergé, c’est l’idée d’une journée d’information, de rencontres, de débats (tables rondes, expositions photos, panneaux, théâtre… ), une journée pour faire connaître notre volonté d’accueil, l’expliquer, et faire aussi connaître l’existence des associations qui depuis des années, dans la Drôme et l’Ardèche, accueillent et aident des réfugiés, des clandestins, des sans papiers… sans tapage … « Cessons d’être discrets » !

Ce qui n’exclut pas l’aspect festif d’une telle rencontre, pour qu’elle soit attractive (il faut rassembler plusieurs centaines de personnes).
Pour se laisser le temps de trouver le lieu (en priorité, la salle des fêtes d’Allex, demande sera faite au maire par le Collectif Allex fraternel), et de préparer l’organisation et l’information, la date retenue est le samedi 19 novembre. Cette journée pourrait s’appeler « Bienvenue fraternelle »…

Un rassemblement suivi d’une marche « Appel du Mézenc Bienvenue aux réfugiés » aura lieu le dimanche 23 octobre (RV à 11h Les Estables, parking de la maison forestière)
https://fr.fievent.com/e/l-appel-du-mezenc-bienvenue-aux-refugies/4427260

Prochaine réunion du Collectif fraternel de soutien au CAO d’Allex le vendredi 21 octobre
2016 à Allex, Salle Sénégal.

Michèle Pinto De Abreu

Conformément à la Charte de notre Plateforme CARDAV chaque comité d’accueil reste autonome, indépendant et responsable
Pour contacter la Plateforme
copar26560@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s